Intelligence artificielle : la chaise de Starck commercialisée

 

 

 

Un design sobre avec de petits accoudoirs et un dossier semi-ouvert, voici la première chaise A.I – pour artificial intelligence – née de la collaboration entre l’intelligence artificielle et l’humain à être commercialisée. Starck souhaitait créée une chaise structurellement différente que celles que l’on trouve et conçoit généralement. Parmi les critères, il était question de concevoir une chaise confortable,  réunissant toutes les conditions structurelles de résistance et de solidité et utilisant le minimum de matériau et d’énergie. Mais aussi de créer un produit industriel, d'une grande qualité esthétique, obtenu par moulage à injection. Pour répondre à cette dernière contrainte, l’épaisseur de paroi devait être constante, les angles de dépouille devaient être appropriés afin de retirer le fauteuil du moule.

« A.I, sans culture, sans souvenirs, sans influence, a répondu seulement avec l’intelligence, son intelligence artificielle. Elle est la première chaise conçue hors de notre cerveau, hors de nos habitudes à penser. (…) », détaillait Philippe Starck lors du lancement en avril dernier au salon de Milan.

Pour la dessiner, Starck a fait appel à Autodesk, une entreprise spécialisée dans les logiciels de conception 3D. Cette dernière a démontré il y a quelques mois qu’une intelligence artificielle pouvait épauler le travail d’un designer en calculant quelles étaient les réponses optimales à une idée de forme. Ce travail de recherche de l’entreprise basée à San Francisco sur le « design génératif » s’est d’abord traduit par la création en interne d’Elbo, un fauteuil en bois au style organico-scandinave, mais fabriqué en quelques exemplaires seulement.

elbo-chair

 

En plus de sa conception via le generative design, la chaise A.I est fabriquée à partir de matériau 100% recyclé issu exclusivement des chutes de la production industrielle du fabricant de mobilier Kartell. « L’économie circulaire ne s’arrête pas seulement au recyclage. C’est surtout une façon de repenser l’upcycling et de faire en sorte que les matériaux que nous utilisons puissent être réutilisés dans la production de nouveaux produits », explique Lynelle Cameron, PDG de la Fondation Autodesk et vice-présidente de la durabilité chez Autodesk. Pour Philippe Starck, « un nouveau monde s’ouvre à nous. Illimité ».

chaise IA Ph. Starck_mix

 

La chaise, commercialisée au prix de 198 €, a été produite à plusieurs milliers d’exemplaires. Une nouvelle fabrication sera probablement très vite lancée au vu de la demande.

 

Les autres actualités :

Novéha
c'est aussi

Accompagner

l’innovation et l’optimisation de vos process

Veiller, innover, s’adapter, se transformer pour créer de la valeur dans son organisation.

Intégrer

un réseau pro

Échanger avec les pairs de votre secteur d’activité, saisir des opportunités de business, rester informé des évolutions de vos marchés et des réglementations, participer à des projets collectifs…